tracking-vpn
Il devient de plus en plus difficile d’avoir une vie privée en ligne avec ces cookies que nous sommes quasiment obligés d’accepter et autres traceurs invisibles. C’est pourquoi les gens se tournent vers les VPN, qui font un excellent travail pour protéger leurs utilisateurs contre l’espionnage numérique, le suivi, la collecte de données, la publicité invasive et les cybercriminels.
Mais pouvez-vous être traqués avec un VPN activé ? C’est une question naturelle à poser et nous allons y répondre.

Peut-on être suivi avec un VPN ?

Oui, vous pouvez être traqués avec un VPN sur internet. Cependant, c’est beaucoup plus difficile et dépend de ce que vous faites. Voici comment le suivi peut se présenter lorsque vous activez un VPN :

  • Il existe des moyens de voir que vous utilisez un VPN (grâce aux IP des serveurs auxquels vous vous connectez).
  • Vous diffusez vos informations personnelles de manière publique sur internet (réseaux, forums…).
  • Des logiciels malveillants, les cookies ou la connexion à des comptes permettent de voir ce que vous faites même avec un VPN activé.

Voici des cas un peu plus précis afin que l’on puisse vous expliquer ensuite comment vous en protéger :

Malwares : L’installation accidentelle d’un logiciel malveillant sur votre appareil peut entraîner des problèmes graves comme le vol d’informations personnelles, intrusion sur le réseau (entreprise, domicile) ou même la fraude. Utilisez un antivirus comme Malwarebytes si vous souhaitez une protection maximale.

Adresse IP : À moins que vous n’utilisiez un VPN, un proxy, Tor ou tout autre outil de protection, votre véritable adresse IP est visible par les sites web que vous visitez et permet de vous identifier si vous ne vous protégez pas, ce qui pose un véritable problème de sécurité / confidentialité si vous souhaitez rester anonymes.

Cookies : Les annonceurs peuvent vous suivre sur Internet grâce aux cookies, que vous utilisiez un VPN ou non. Cependant, vous pouvez les accepter pour supprimer votre historique manuellement ou configurer votre navigateur pour le faire automatiquement (car il est plus facile de faire cela que de personnaliser ce que l’on souhaite ou non…).

Fingerprint : Plus intrusive que le suivi par cookies, l’empreinte digitale utilise les paramètres de votre ordinateur, appareil, vos logiciels, les préférences de votre navigateur web et d’autres éléments similaires pour dresser un portrait numérique de vous. Vous pouvez bloquer ceci grâce à une extension navigateur comme CanvasBlocker sur Firefox.

Fuites DNS : Les fuites DNS peuvent se produire lorsqu’un VPN ou un DNS n’est pas configuré correctement. Ces fuites peuvent compromettre votre vie privée en exposant votre activité en ligne. Pour éviter les fuites DNS, utilisez un VPN qui vous fournit ses propres adresses DNS ou configurer un DNS personnalisé dans vos paramètres réseaux (Cloudflares : 1.1.1.1 & 1.0.0.1).

Doxxing : Le doxing est une pratique malveillante que les gens utilisent pour exposer les informations privées d’une personne, comme son adresse personnelle, son lieu de travail, ses photos ou toute autre information personnelle qui pourrait permettre de vous identifier et/ou situer. Rendez vos informations le moins publiques possibles surtout sur les réseaux.

Qui peut (potentiellement) voir que vous êtes sous VPN ?

Spy

Toutes les personnes en ligne ne verront pas que vous êtes connecté à un VPN. Mais certaines le peuvent. Qui a accès à ces informations, et comment peuvent-ils les voir ?

  • Votre FAI (Fournisseur d’Accès Internet) : Puisque votre FAI vous donne accès à Internet, il peut voir les connexions que vous faites via ses serveurs. Cela ne signifie pas qu’il y a des lettres en gras proclamant que vous utilisez un VPN, mais sur la base des adresses IP et du trafic chiffré, ils pourraient théoriquement relier les points.
  • Sites Web ou applications : Certaines applications et certains sites web et services (Netflix, Facebook, Instagram…) ne donnent pas accès à leur service si vous utilisez un VPN ou une adresse IP d’un certain pays comme la Russie. Ils peuvent le détecter en mettant sur liste noire les adresses IP que de nombreuses personnes différentes dans le monde utilisent pour se connecter. Ce type d’adresse IP semble suspect au fournisseur de services et est donc bloquée. Si vous essayez de vous connecter sur un de ces services de streaming par exemple depuis un serveur non optimisé ou dont le pays est banni, la connexion à ce dernier sera impossible.
  • Les pirates informatiques : Les pirates peuvent voir que vous utilisez un VPN s’ils essaient d’accéder à vos données via un réseau non sécurisé (par exemple, un Wi-Fi public sans mot de passe) ou si vous vous connectez à un faux Wi-Fi ouvert créé par des personnes douteuses.

Il est important de noter que le fait que votre FAI ou un service en ligne voit que vous utilisez un VPN n’est pas une mauvaise nouvelle. En effet, cela ne signifie pas qu’ils peuvent voir ce que vous faites réellement en ligne.
Lorsque vous vous connectez à Internet via un VPN, votre FAI sait seulement que vous vous connectez à un serveur VPN. Et lorsque vous êtes connectés à un serveur, le service voit l’adresse IP du VPN au lieu de la vôtre, de sorte que votre adresse IP réelle ne peut pas être suivie.

Pouvez-vous masquer votre trafic VPN ?

Un VPN dissimule votre trafic en ligne, et dans un VPN il peut exister des serveurs obfusqués qui dissimulent votre utilisation du VPN. C’est comme une cape d’invisibilité.

Certains fournisseurs VPN premium (comme Surfshark, ExpressVPN et NordVPN) les utilisent et c’est une solution idéale pour contourner divers blocages de VPN, comme le Grand Firewall de Chine.
Grâce à cette méthode n’importe quel de vos appareils (Android, iOS, Ordinateur, Mac, Linux, Windows) peut utiliser un VPN, profiter du chiffrement réseau qu’il propose afin d’outre passer ces restrictions pour une utilisation quotidienne.

Un VPN gratuit est-il une solution viable pour la protection de la vie privée ?

Non, ce n’est pas le cas. Si l’on compare les VPN gratuits aux VPN payants, les gratuits sont moins sûrs. Les technologies VPN sécurisées nécessitent beaucoup d’investissements et de ressources, et les VPN gratuits ne disposent tout simplement pas de ces fonds.

Pourtant, faire fonctionner un VPN nécessite des fonds. Comment font-ils de l’argent si les utilisateurs ne paient pas pour le service ? En général, cela signifie que vos données sont vendues à des annonceurs et à des sociétés de marketing sans savoir l’utilisation qu’il pourrait y avoir derrière, ni dans quel pays dans le monde. Parfois, ces applications gratuites sont si envahissantes qu’elles obtiennent plus de vous que vos habitudes en ligne, vos achats et les sites visités. Certaines peuvent avoir accès à votre nom complet, à votre numéro de téléphone, voire à votre adresse personnelle.

Si vous craignez d’être suivi avec un VPN, je vous conseille de ne pas opter pour les solutions gratuites.

Le gouvernement peut-il vous suivre à travers un VPN ?

Presentation 5 Eyes VPN Juridiction

Ils peuvent le faire, mais ce n’est pas facile, et ils n’en ont probablement pas envie. En effet, les autorités fédérales ne perdent pas leur temps avec les utilisateurs occasionnels de VPN. Il faut une base légale pour qu’elles s’intéressent à l’activité VPN d’une personne.

Lorsque les agents fédéraux soupçonnent une personne d’un crime, ils s’adressent au FAI concerné afin de lui demander les journaux de connexion / navigation. Après avoir détecté des connexions VPN, ils peuvent essayer d’approcher le fournisseur de VPN. Si un VPN ne conserve aucun journal des données des utilisateurs, il n’aura rien à donner, même s’il le voulait.

Cependant, il n’y a pas beaucoup de cas où les autorités approchent les fournisseurs de VPN parce qu’elles ont de multiples autres méthodes pour traquer un criminel potentiel. Il a été récemment révélé que le gouvernement américain émet des « mandats par mot-clé » à l’intention de Google, qui demande au géant de la technologie de soumettre des listes de comptes et d’adresses IP ayant recherché certains mots en ligne.

Un VPN empêchera donc la divulgation de votre IP, mais si vous utilisez votre propre compte Google, celui-ci sera enregistré. Une fois de plus, la protection de la vie privée et la sécurité dépendent non seulement de moyens techniques, mais aussi de votre propre vigilance.

Si un VPN se déconnecte, pouvez-vous être pisté passivement ?

Oui, vous êtes vulnérables au pistage si cela se produit. Lorsqu’un VPN se déconnecte, vos données ne sont plus chiffrées et votre adresse IP réelle est exposée sur le réseau. Votre FAI a accès à l’activité de votre adresse IP (par exemple, les sites Web que vous visitez), vous êtes donc une cible beaucoup plus facile pour le suivi lorsque vous vous déconnectez d’un VPN.

Une solution à ce problème est la fonction « Kill Switch » que certains fournisseurs de VPN proposent.

Conclusion

Oui et non. Si quelqu’un veut vraiment vous suivre en ligne, il trouvera probablement un moyen de le faire, que vous utilisiez un VPN ou non sur vos appareils.

Toutefois, un VPN assure la sécurité de votre activité de navigation sur le réseau grâce au chiffrement. Même ceux qui peuvent voir que vous utilisez un VPN (c’est-à-dire votre FAI, les sites Web que vous visitez, ou même les pirates), ne peuvent pas accéder à vos données, à votre emplacement réel ou à toute autre information sensible. Mais assurez-vous de choisir un VPN avec des politiques de confidentialité transparentes et sans logs, comme Surfshark ou ExpressVPN.

Coup d’œil rapide des meilleurs VPN

ExpressVPN Logo ExpressVPN : Le meilleur VPN du marché qui propose de base pour n’importe quel serveurs une sécurité maximale qui permet d’outre passer les restrictions géographiques afin de regarder le catalogue Netflix US sans aucuns blocages ! 8,14€/mois pour 1 an d’abonnement pour un total de 97,81€.

Logo SurfShark SurfShark : Le VPN que nous utilisons au quotidien chez VPNPatch, son offre est pour nous la meilleure niveau qualité/prix et qui propose énormément de fonctionnalités pour vous rendre toujours plus anonyme. 2,29€/mois pour 24 mois d’abonnement ce qui revient à 54,96€ en tout.

PureVPN Logo PureVPN : L’abonnement pour 27 mois vous revient à 1,99€/mois soit 53,95€ pour ~ 2 ans d’abonnement, une très bonne offre pour un très bon VPN qui lui aussi vous protège un maximum.

Retour haut de page