VPN Protection

Qu’est qu’un VPN ? Que veut dire VPN ? En ai-je vraiment besoin ? Ces questions reviennent souvent et cet article y répond de la manière la plus simple et efficace possible, vous n’aurez plus aucune question à ce sujet à la fin de votre lecture.

Que veut dire VPN et qu'est-ce que c'est ?

VPN veut dire « Virtual Private Network » (réseau privé virtuel) et désigne un service qui protège votre connexion Internet ainsi que votre confidentialité en ligne. Il crée un tunnel chiffré pour vos données, protège votre identité en ligne en masquant votre adresse IP.

Lorsque vous naviguez sur Internet, vous produisez des données relatives à cette navigation : les sites que vous visitez, les pages que vous lisez, les messages que vous envoyez ou encore les photos que vous regardez. Rattachées à votre adresse IP personnelle, définie par votre fournisseur d’accès à Internet (FAI), vos données personnelles sont scrutées, analysées et exploitées à des fins commerciales, et même surveillés. Sans VPN, vos données, informations de navigation et vos préférences sont transmises à votre fournisseur d’accès à internet, et également aux sites que vous visitez.

Un VPN permet de masquer votre adresse IP en envoyant à votre FAI une adresse IP d’un des serveurs de votre fournisseur de VPN. Avec l’utilisation de ce dernier, votre connexion Internet entre dans un tunnel privé. Les données émises en ligne sont alors encapsulées et cryptées. Ainsi, votre fournisseur d’accès n’a donc plus accès à vos informations personnelles de navigation. Votre adresse IP étant protégée par le VPN, les sites web que vous visitez ne peuvent plus vous traquer.

La finalité d'un VPN expliquée dans ce diagramme

Voici ce qui se passe dans les coulisses d’un service VPN :

  1. Lorsque vous vous connectez à un service de réseau privé virtuel, celui-ci authentifie votre client (application / logiciel) auprès d’un serveur VPN.
  2. Le serveur applique ensuite un protocole de chiffrement à toutes les données que vous envoyez et recevez.
  3. Le service VPN crée un « tunnel » chiffré sur Internet. Cela sécurise les données qui circulent entre vous et votre destination.
  4. Pour garantir la sécurité de chaque paquet de données, un VPN l’enveloppe dans un paquet externe, qui est ensuite chiffré par encapsulation. C’est l’élément central du tunnel VPN, qui assure la sécurité des données pendant leur transfert.
  5. Lorsque les données parviennent au serveur, le paquet externe est supprimé via un processus de déchiffrement.

Pourquoi utiliser un VPN tous les jours ?

1/ Utiliser un VPN pour protéger vos données personnelles

La pandémie du Covid-19 aura sans aucun doute propulsé et instauré la tendance du télétravail, dans un contexte de numérisation croissante, on observe un recours massif à des services à distance : réunions en ligne, événements sportifs ou culturels, ou encore digitalisation des commerces. En effet, il est fort probable que cette tendance devienne la norme.

L’année 2020 aura également vu le nombre de cyberattaques exploser. Selon l’ANSSI (L’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information), elles ont été multipliées par quatre comparé à 2019. Ainsi, en France, 9 personnes sur 10 ont déjà subi un acte lié à une cyberattaque. Le but d’un hacker étant de subtiliser nos données personnelles afin de les exploiter et/ou de demander une rançon en échange, il est aujourd’hui primordial de les protéger.

Le VPN répond à cette première problématique : il masque votre adresse IP, crypte vos données, les rendant ainsi illisibles, et donc inutilisables. Que vous soyez à la maison, dans un café ou un aéroport, vos données personnelles sont continuellement sécurisées.

2/ Utiliser un VPN pour préserver votre confidentialité

Depuis 2006, en France, les fournisseurs d’accès à Internet (FAI) sont légalement obligés de conserver l’historique de navigation et le journal d’activité de leurs utilisateurs pendant au moins un an. À travers cette loi, les FAI ont entre autres la responsabilité d’analyser les activités en ligne de leurs utilisateurs, le temps passé sur les sites visités, ou encore le type de contenu regardé.

Une partie essentielle reste cependant douteuse : celle de l’exploitation de ces données. Aux États-Unis, les FAI sont autorisés à revendre les données personnelles de leurs utilisateurs depuis 2017. En France, même si la loi n’en fait pas état, les informations à ce sujet restent floues. Afin de répondre à cette problématique de confidentialité, le VPN permet de crypter votre connexion internet entrante et sortante de l’ensemble de vos appareils, tout en la faisant transiter par un serveur intermédiaire.

3/ Utiliser un VPN pour accéder à un contenu depuis l’étranger

Ne souhaiteriez-vous pas avoir accès à l’ensemble des événements sportifs et culturels disponibles en streaming ? Si vous voyagez à l’étranger, il est possible que votre contenu favori soit bloqué là où vous vous trouvez. Grâce à la multitude de serveurs que votre fournisseur de VPN possède, vous pouvez débloquer des contenus qui sont interdits dans certains pays.

Vous pouvez également visionner un contenu disponible uniquement dans un autre pays, ou encore regarder un événement sportif diffusé uniquement dans une sélection de pays.

Coup d’œil rapide des meilleurs VPN anonymes

Logo SurfShark SurfShark : Le VPN que nous utilisons au quotidien chez VPNPatch, son offre est pour nous la meilleure niveau qualité/prix et le fait qu’il soit localisé aux îles vierges britanniques l’amène à être au top de la confidentialité et l’anonymat. 2,29€/mois pour 24 mois d’abonnement ce qui revient à 54,96€ en tout.

ExpressVPN Logo ExpressVPN : Le meilleur VPN du marché et niveau anonymat aussi, rien de mieux, comme SurfShark il est localisé aux îles vierges britanniques, mais cette qualité à un coût, le plus cher du marché malheureusement. 8,14€/mois pour 1 an d’abonnement pour un total de 97,81€.

Logo VyprVPN VyprVPN : Niveau sécurité, ils ont mis la barre très haut, propriétaire de leurs infrastructures / serveurs, implanté en Suisse et la maintenance se fait par les employés donc impossible de récupérer vos données si elles étaient stockées, or ce n’est pas le cas. 8,14€/mois pour 1 an d’abonnement pour un total de 97,81€.

Logo NordVPN NordVPN : On ne le présente plus, c’est un très bon VPN en plus d’être bon en marketing, encore un autre VPN aux îles vierges britanniques qui l’amène à être lui aussi protecteur des données utilisateurs. 3,49€/mois pour 2 ans d’abonnement soit un total de 83,76€ le tout, rien à dire de plus, vous le verrez vous-mêmes !

PureVPN Logo PureVPN : L’offre actuelle pour 27 mois vous revient à 1,99€/mois soit 53,95€ pour ~ 2 ans d’abonnement, une très bonne occasion pour un très bon VPN surtout dernièrement que ce dernier a déménagé aux îles vierges britanniques.

FAQ

Le VPN vous donne une nouvelle adresse IP et chiffre la connexion entre votre appareil et Internet, de sorte que personne ne peut voir les données que vous envoyez et recevez. Mais on pourrait suivre vos actions en ligne d’autres manières. Des pirates informatiques pourraient installer des logiciels malveillants (enregistreurs de frappe, logiciels espions, etc.) sur votre appareil. Si vous partagez beaucoup d’informations en ligne et que vous utilisez le même nom d’utilisateur pour chaque compte, toute personne ayant de bonnes compétences en matière de recherche sur Internet peut recueillir une multitude d’informations vous concernant.

Un VPN n’est pas une solution tout-en-un, mais plutôt une couche de sécurité supplémentaire qui protège votre trafic Internet.

Le prix est toujours un des principaux facteurs, quel que soit le produit. Si une version gratuite est proposée, les consommateurs sont intéressés. Lorsqu’il s’agit de VPN gratuits, il est préférable de rester à l’écart. Vous recherchez vitesse, sécurité et confidentialité, mais les VPN gratuits sont peu susceptibles de vous offrir ce que vous cherchez. Ces fournisseurs n’investissent généralement pas dans leur réseau de serveurs, si bien que leurs connexions VPN risquent d’être instables et de laisser échapper les adresses IP réelles des utilisateurs et parfois même laisser votre trafic de navigation web en clair sans rien chiffrer. Ils cherchent également à gagner de l’argent d’une manière ou d’une autre : dans certains cas, ils peuvent vendre les données de leurs utilisateurs. Donc, au lieu de chercher l’option la moins chère, essayez de trouver un fournisseur de VPN en qui vous pouvez avoir confiance.

Si vous ne souhaitez pas lire la définition d’un VPN, voici une vidéo qui vous résume cet article, vous pouvez la visionner sur tous vos appareils (Windows, Mac, Linux, Android & iOS) :

Vidéo créée par NordVPN sur YouTube.

 

Les VPN sont légaux dans de nombreux pays, mais pas tous. Certains pays ont totalement interdit ou réglementent fortement l’utilisation. Ces pays sont généralement dirigés par des régimes totalitaires, comme la Chine, la Corée du Nord ou la Russie.

Il est possible d’utiliser un VPN pour contourner la censure gouvernementale et accéder à Internet dans des pays comme ceux-ci. Cependant, si vous êtes pris, vous pourriez recevoir une amende substantielle. Dans tous les cas, si vous décidez de le faire, veillez à télécharger les applications et à souscrire un abonnement avant de vous y rendre.

Vous pouvez garder votre VPN activé en permanence. C’est le seul moyen de vous assurer que votre emplacement réel est caché, que les données en ligne sont chiffrées et que votre historique de navigation reste privée.

  • OpenVPN : Le protocole de chiffrement le plus populaire, actuellement utilisé par la majorité des fournisseurs de VPN dans le monde car hautement configurable. Il offre également un bon équilibre entre vitesse et sécurité, car vous pouvez l’utiliser à la fois sur les ports TCP et UDP. Si le port TCP est une option plus sûre, l’UDP est plus rapide, et de nombreux utilisateurs le préfèrent pour une expérience de jeu en ligne et de streaming en direct fluide.

  • IKEv2 : Un protocole de tunneling, qui est généralement associé à IPSec pour le chiffrement. Il présente de nombreux avantages, tels que la capacité de restaurer une connexion sécurisée après des interruptions d’Internet. Il s’adapte également bien à l’évolution des réseaux. Il constitue donc un excellent choix pour les utilisateurs de téléphone (Android & iOS) qui passent souvent d’une connexion Wi-Fi domestique à une connexion mobile ou se déplacent entre des points d’accès.

  • L2TP/IPsec : Le protocole L2TP (Layer 2 Tunneling Protocol) est un procédé de transmission de données d’un appareil à un autre. Comme le L2TP n’offre aucun type de chiffrement, il est presque toujours associé à l’IPSec (Internet Protocol Security), qui négocie les clés cryptographiques pour créer un environnement de type VPN. Il s’agit d’un protocole hautement sécurisé, mais qui peut être très lent, car il encapsule les données deux fois.

  • WireGuard : Le protocole le plus utilisé par les VPN actuels, il vise une meilleure performance et une plus grande économie d’énergie que les protocoles IPsec & OpenVPN.
    Le protocole est open source et permet donc d’être vérifié à chaque mise à jour par des experts en la matière.

  • SSTP : Le protocole Secure Socket Tunneling est une alternative appropriée aux protocoles standard dans les zones où les VPN sont restreints, car il peut contourner la plupart des pare-feu. Le SSTP est similaire à l’OpenVPN, mais il appartient à Microsoft, ce qui signifie qu’il n’est pas disponible pour un audit indépendant.

Retour haut de page